Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/02/2013

L'Europe et la Jeunesse, Le Café Europe du 26 Février 2013

Paris, France, Europe, Jeunesse, gilles LE BAIL, Aurélien CARON, Catherine MOURADIAN


Faisons ensemble un bilan de la société européenne; en période de crise nous avons besoin de toutes les énergies pour trouver des solutions, impulser des idées et exiger leur mise en oeuvre...

Venez nombreux, partager notre débat avec Gilles LE BAIL qui vient de publier aux éditions Fortuna

"L'Europe : Défaite ou Défis" qu'il dédicacera sur demande en fin de soirée et 

Aurélien CARON  Président des Jeunes Européens - France (Les Jeunes du Mouvement Européen de France), http://www.jeunes-europeens.org

 

Gilles Le Bail : 

http://www.gilleslebail.fr

On ne nait pas engagé, on le devient.

Ancien international d’athlétisme, Gilles Le Bail a très tôt développé le goût de l’effort et du challenge. Il consacre une partie de sa vie à défendre des valeurs humanistes. Sous la direction de Dominique Schnapper, membre du Conseil Constitutionnel, il obtient un master I. Engagé dans la vie associative, il devient Vice-Président de l’UFCV et puise ses valeurs dans le personnalisme.

Après un master II à l’EHESS et à l’ENS, il devient Délégué National à la Croix-Rouge Française. Il y accompagne les orientations stratégiques. Au travers des projets opérationnels, il est directement confronté aux enjeux internationaux et européens.

Directeur Général de JCLT, membre consultatif du Conseil Economique et Social de l’ONU à Genève, il développe des projets pour des enfants maltraités ou délinquants.

Délégué Général de la FFMJC, il s’appuie sur un réseau de 2 millions d’adhérents, dont 500 000 jeunes. Il construit des relations avec les collectivités locales, les parlementaires, le gouvernement français et les entreprises. Il s’engage sur des réformes comme la décentralisation, les politiques en direction des jeunes ou de la culture. Il développe des relations internationales avec les pays du Maghreb, d’Afrique noire, de l’Allemagne et l’Italie.

Il intervient à l’Université de Pékin (Chine) et en Bolivie, sur les liens entre démocratie et société civile à la demande du Ministère des Affaires Etrangères français.

Elu à la Présidence du CNAJEP, de 2009 à 2011, il représente un secteur de 430 000 associations, 6 millions de bénévoles, 650 000 salariés et 1,4% du PIB. Il assume également la Vice-Présidence de la CPCA représentant le mouvement associatif français. Il est membre du Comité national de Suivi du Grenelle de l’Environnement.

Toutes ces actions sont à la genèse de son premier livre « Et pour que Marianne chante à nouveau », qui témoigne de ses convictions en matière de citoyenneté et de valeurs républicaines. Ses propos optimismes s’orientent vers les jeunes et l’avenir de la société française. Ce livre est sélectionné par le Prix Edgar Faure en 2011.

En novembre 2012, il publie « L’Europe : défaite ou défis » préfacé par B. Esambert, membre de la COB, qui co-préside le groupe Bolloré et le Conseil de surveillance de Lagardère-Groupe et l’Institut de l’Entreprise.

Consultant-expert auprès des collectivités locales et des entreprises, il intervient sur les conduites de changement, sur les opportunités et les atouts de l’Union Européenne, sur la mise en place des partenariats public/privé, et des politiques de jeunesse et de culture.